01 42 00 00 25
Le vrai montant des frais d’agence
Rappelez-moi !
Je souhaite être
contacté(e) rapidement
Les 10 dernières actualités
Covid-19 : Protocole de visites sécurisées
L’immobilier après Covid-19 : le grand élan vers la Proptech
Devenir agent immobilier : quels sont les différents statuts du négociateur immobilier
Comment devenir agent immobilier
Reconversions dans l’immobilier : Pourquoi un tel engouement ?
Immobilier et confinement : Impacts sur les transactions et locations en cours ?
Immobilier : Faut-il vendre avant d’acheter ?
Crédit Immobilier : où investir en Île-de-France en 2020 ?
Bonne année 2019 !
La LOI ELAN en 6 changements concrets
TOUTES LES actualités

Quand on met en vente un bien immobilier, rares sont les cas où l’on prend plaisir à rédiger une annonce, faire des photos, des visites, répondre aux questions –toujours les mêmes- d’acquéreurs plus ou moins motivés. Mais le frein à déléguer toutes ces tâches est évident : les frais d’agence, trop élevés. Du moins c’est ce que l’on imagine.


Il faut dire que sur ce point, les professionnels manquent cruellement de transparence. Certains parlent de leurs honoraires en pourcentage –histoire de noyer le poisson en n’affichant pas d’emblée un montant à 5 chiffres ?-, d’autres sont plus concrets mais s’empressent de justifier le tarif élevé par l’immense travail qu’ils vont effectuer, d’autres encore se présentent comme des agents immobiliers low-cost alors qu’ils pratiquent finalement les mêmes prix que les autres…


Le problème, c’est qu’en la matière, le flou demeure. Pas de grilles de prix ni d’études publiées sur les tarifs moyens pratiqués par la profession. Preuve en est le chiffre que l’on lit encore régulièrement dans la presse : 7% du prix du bien. S’il était peut-être l’usage à l’âge d’or de l’immobilier, il suffit d’interroger quelques personnes autour de soi pour réaliser que désormais, lorsqu’un agent immobilier obtient 4%, il est déjà plutôt content.


Mais pourquoi si peu de transparence en la matière ? Sans doute un problème de concurrence. Pourtant, le principal rival est ailleurs : sur le marché des particuliers. Et il est évident qu’entre 0 et 7%, le choix est vite fait.


En revanche, entre 0 et 1,27%, cela vaut peut-être le coup d’y réfléchir à deux fois non ? Ce 1,27%, c’est le montant des frais d’agences que nous pratiquons en moyenne chez Une Maison Bleue. Concrètement, nous affichons un tarif fixe, tout inclus à 6980 euros –du moins pour les biens vendus moins de 700 000 euros. Sachant que le prix de vente moyen des biens que nous commercialisons à Paris est de 550 000 euros… Une petite règle de trois et voilà comment on arrive à ce tout petit 1,27%.


Alors bien sûr si votre bien se vend un peu moins cher, le pourcentage de notre commission sera un peu plus élevé. Ce fut par exemple le cas pour ce 21 mètres carrés situé à 200 mètres de la Fac Dauphine et vendu 232 000 euros. Cette fois les frais d’agences représentaient 3%. Mais à l’inverse, pour ce 3 pièces affiché à 680 000 euros, le recours au professionnel aura couté à peine un peu plus de 1% du prix du bien. Dommage de se priver non ?


A ce prix vous vous demandez peut-être ce que l’on va bien pouvoir vous apporter. Eh bien voilà la liste, non exhaustive, des prestations offertes : estimation du prix du bien, interlocuteur dédié, photographies professionnelles et éventuellement un Home Staging 3D, ou une visite virtuelle à 360°, exploitations de notre fichier acheteur, promotion sur des sites tels que Seloger, Logicimmo et Leboncoin, prise en charge des visites, compte-rendu de ces dernières tous les 15 jours et analyse financière des offres d’achat.

PARTAGEZ
Rappelez-moi !
Je souhaite être
contacté(e) rapidement!
NOUS SUIVRE
©UNEMAISONBLEUE.COM - CONCEPTION : CHARLOTTE-ET-CHARLOTTE.COM
Nos partenaires     Mentions légales
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. Vous pouvez vous y opposer en cliquant sur le bouton ne refuser.

Accepter     Refuser     Mentions légales